Crispin de Pas[1] (Crispijn van de Passe II)

Illustrations pour le texte de Pluvinel

L’Instruction du Roy en

l’exercice de monter à cheval (1625)

 

 

© pour les textes: Alain Fabre, 2004-

alain.fabre.tut.fi

 

 

 

 

1. César Auguste de Bellegarde Comte de Montbar Marquis de Termes

Grand Ecuyer de France[2]

 

 

 

 

2. A l’extrême gauche: Antoine de Pluvinel et le Comte de Fiat. Au centre: le roi à cheval.

Le personnage à droite semble être M. de Poitrincourt (l’inscription dit M. de Poitrinc)[3]

 

 

 

 

3. Cheval dans les piliers. A gauche, contre le pilier: le roi âgé de 16 ans, et

juste derrière lui, Antoine de Pluvinel

 

 

 

4. Le roi à cheval. Derrière lui, Antoine de Pluvinel, M. le Grand (de dos)[4] et le Marquis de Souvré[5]

 

 

 

 

 

5. A gauche, Antoine de Pluvinel. Au centre, le Baron de Lussan[6], son élève. A droite,

au premier plan, M. le Grand

 

 

 

 

6. A gauche, le Maréchal de Souvré et M. le Grand. Au centre: le roi à cheval.

A droite: Antoine de Pluvinel.

 

 

 

 

7. Le roi, assis à gauche. Au centre, M. de Belleville, chambrière en main,

fait tourner le cheval autour du pilier. A droite, un page de lécurie tient un cheval.

Au fond, les galleries du Louvre.

 

 

 

8.

 



[1] Crispian ou Crispin de Pas ou de Paas (Crispinus Passaeus), dit le vieux, naquit à Armuyde, en Zélande (1565-1637), dessina les planches de l’Instruction... de Pluvinel en collaboration avec son fils Crispian le Pas, dit le jeune (1589-1667). C’est ce dernier qui serait, selon Terrebasse (1911), le principal artisan des planches. Dans son Traité de perspective, publié à Amsterdam en 1644, il écrit avoir enseigné le dessin à l’Académie de Pluvinel.

 

[2] César Auguste de Saint-Lary, baron de Termes et de Montbart, dit le marquis de Termes, premier écuyer de la Grande Écurie, mort en 1621 et frère de Roger de Saint-Lary et des Termes, duc de Bellegarde (1563-1646), Grand Écuyer de France sous Henri III, Henri IV et Louis XIII.

 

[3] Charles de Biencourt, seigneur de Poitraincourt, commandant en l’académie de Pluvinel.  Après la mort de son mari, Gabrielle, quatrième fille de Pluvinel, se remariera, en 1635, avec Charles de Biencourt., auquel elle survivra.  Sur la planche suivante (ici No. 3), son nom apparaît également abrégé sous la forme ”M. de Potrin”.

 

[4] Roger de Saint-Lary et des Termes, duc de Bellegarde, grand écuyer de France, mort en 1646.

 

[5] Gilles de Souvré, marquis de Courtenvaux, gouverneur du dauphin Louis et maréchal de France, mort en 1626. Il accompagnait le duc d’Anjou en Pologne. C’est donc au moins depuis cette époque que date son amitié avec Pluvinel, lequel agissait sous sa tutelle en tant que sous-gouverneur du dauphin.

 

[6] Je pense qu’il s’agit de François d’Esparbez de Lussan, marquis d’Aubeterre, mentionné par Terrebasse (1911) comme élève de Pluvinel figurant sur les planches de Crispin de Pas.